Citation du Jour

dimanche 1 décembre 2013

L'Orgueil à l'origine de tous nos maux?

L'orgueil, il parait que c'est la mère de tous les vices!

Je commence ce post comme ci j'avais un avis mitigé sur l'orgueil, et c'est un peu vrai. Ne dit-on pas qu'il y'a deux sortes d'orgueil?

On a tendance à dire et moi la première, cette phrase qui tout d'un coup semble nous rendre exceptionnel, " je ne suis pas orgueilleuse, j'ai ma fierté, j'ai ma dignité", comme si être fier et digne, pouvait justifier une forme d'orgueil visible par les autres. Oui, ici les autres ont une très grande importance!

C'est aussi comme cela que avoir confiance en soi ou avoir de l'amour pour soi, peut être perçu comme de l'orgueil par les autres. ( Vous comprenez pourquoi l'autre est important ici?) because, l'image qu'on renvoie peut être mal interprétée. C'est pour ça qu'il faut ici faire la part des choses, pour éviter les amalgames et la confusion des termes. Même si l'orgueil, nous pousse à une très grande confiance en nous, voir même à une surestime de soi, il n'en demeure pas moins, qu'elle nous fait occulter les autres, elle nous rend indifférent.

Cette surestime de nous même est différente de l'estime de soi, qui tient compte des autres. ici, l'autre n'a pas sa place, il est méprisé et n'a pas droit à la parole. l'orgueilleux n'aime pas les contradictions, les changements, il est bien dans sa zone de confort, en maître absolu.

Vu sous cet angle, on comprend pourquoi l'orgueil est un véritable frein à l'épanouissement personnel, puisque l'épanouissement personnel passe inéluctablement par l'amour de soi et des autres.



Hors orgueilleux, je m'aime, et je n'aime que moi!

Cet état d'esprit qui méprise l'autre, et se croit au dessus de tous, est surjoué inconsciemment, car l'orgueil, naît de blessures profondes, que l'orgueilleux essaye à sa manière de guérir en se protégeant le mieux possible des autres... un instinct de survie naturel?

Il est donc important pour nous, de nous recentrer sur nous même et d'avoir du recul par rapport à nos comportements vis à vis de nous même et vis à vis des autres. Nous ne pouvons prétendre chercher le bonheur sans commencer par détoxifier notre esprit de tous les poisons mentaux qui l'habitent.


Si l'orgueil peut permettre à la confiance en soi, et à l'estime de soi de mieux se manifester en nous, il est très important de ne pas être dans la démesure et de tenir compte des choses et des personnes qui nous entourent.

Charles-Pinot Duclos décrit l'orgueil comme " le premier des tyrans et des consolateurs"

Il affirme que le véritable Orgueil, celui que l'homme porte en lui comme suprême refuge et protecteur de son moi, est consolateur de tous les déboires. L'orgueil est le baume enchanté qui guérit toutes les blessures de l'âme si profondes soient-elles. (source: www.encyclopédie-anarchiste.org).

Même si on peut être d'accord avec cette analyse d'une part favorable à l'orgueil, analyse faite dans un contexte de critique contre l'avis de l'église à ce sujet, il serait judicieux de faire en sorte que cet état d'esprit capable d'habiter chacun de nous, soit transmutable en vertus favorables à nous même et aux autres.






Il est impossible d'ignorer nos passions, ou de faire croire qu'elles n'existent pas en nous, mais nous pouvons décider de ne pas être dans l'extrême, nous pouvons décider de changer nos états d'esprit, nos attitudes, nos comportements. 

L'orgueil, fait partie de ces comportements à modifier, afin d'évoluer plus sereinement dans la vie.


@+